Apple s’excuse et réintègre l’éco-label epeat

Il y a quelques jours, la marque Apple faisait sa révolution écologique à l’envers, décidant de ne plus souscrire à la certification de ses produits auprès de l’éco-label EPEAT. EPEAT ou Electronic Product Environmental Assessment Tool, certifie que les produits manufacturés sont en grande partie recyclables.

Bob Mansfield, vice-président senior de l’ingenierie matérielle de Apple a reconnu que cette annonce était regrettable et qu’il fallait urgemment faire machine arrière. C’est certainement poussée par un fort lobbying de la ville de San Francisco et d’autres instances fédérales, qu’Apple a revu sa copie anti-green. San Francisco a très vite réagi à l’annonce d’Apple en publiant un communiqué précisant qu’elle boycotterait la marque et préfèrerait s’équiper auprès d’autres fournisseurs qui eux, respecteront les contraintes écologiques.

Cette surprenante décision d’Apple s’est faite au moment de la sortie du dernier MacBook Pro Retina jugé irréparable, tant ses composants sont non-recyclables. Ainsi, la carte mémoire soudée sur la carte mère est impossible à modifier, de même que la batterie ou la dalle de l’écran, elles aussi collées. Sans oublier, les fameuses vis Pentalobe au pas unique, qui rendent les appareils marqués de la pomme aussi faciles à ouvrir que les coffres forts des héritiers de Steve Jobs.

Acheter des cosmétiques naturels en ligne
Semaine européenne de réductions des déchets, semaine green